Pathologie / Conseils

Qu’est ce qu’un Parodontiste ?

Le parodontiste est un spécialiste de la médecine dentaire qui se consacre à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies et affections de l’os et de la gencive, c’est-à-dire des tissus de support de la dent et des implants dentaires. Il travaille au maintien de la santé, de la fonction, de l’esthétique de ces structures et pose des implants dentaires. En somme, il travaille à traiter, maintenir et rebâtir les fondations-mêmes de votre dentition.

Le programme universitaire de spécialité en parodontie est d’une durée de quatre années additionnelles au cours normal de dentiste, qui est d’une durée de six ans.

(source Association des Parodontistes de Québec)

https://perio-dentalclinic.com/wp-content/uploads/2020/01/post-30-1280x854.jpg

Qu’est ce que ?

Le Parodonte :

Le PARODONTE constitue l’appareil d’ancrage de la dent, (paro : autour – odonte : dent).          

Il comprend : l’os alvéolaire du maxillaire (mâchoire supérieure) ou de la mandibule (mâchoire inférieure), le ligament alvéo-dentaire (ou desmodonte), la gencive, le cément de la racine dentaire, ainsi que des éléments nerveux et sanguins .

  1. La gencive (ou parodonte superficiel)

C’est un tissu de recouvrement. Elle est formée par un bandeau de muqueuse masticatrice autour des dents et autour de l’os alvéolaire.                                                                                 

La gencive peut se diviser en plusieurs parties :

La gencive libre :                                                                                                                                           Autour de la dent, la gencive se termine par une collerette. Cette gencive libre délimite, entre elle-même et la dent, un sillon appelé aussi sulcus. En cas de pathologie parodontale, ce sillon s’ouvre et crée un espace : la poche parodontale (dans le cas d’une parodontite)

La gencive attachée:                                                                                                                   

Cette gencive est attachée à l’os sous-jacent. Sa taille et son épaisseur varient d’une dent à l’autre et d’un individu à l’autre. Elle a un aspect piqueté (Granité en peau d’orange). C’est elle qui assure la protection de l’os sous-jacent. En cas de pathologie parodontale, l’aspect de la gencive perd son piqueté et devient lisse, œdémateux et saigne. (lien vers l’onglet de la Gingivite)

– La papille gingivale:                                                                                                                   

C’est la gencive située dans l’espace entre chaque dent. La disparition de la papille entre 2 dents peut traduire une atteinte parodontale. (lien vers l’onglet de la parodontite)                         

Les autres composantes du parodonte ou parodonte profond (ligament, cément et os alvéolaire) constituent l’appareil d’ancrage alvéolaire permettant la stabilité et l’amortissement des dents

Qu’est ce que ?

La Gingivite

Les maladies de la gencive sont causées par des bactéries qui s’accumulent sur la dent et la gencive. Les bactéries produisent des composés qui irritent et provoquent une inflammation de la gencive bordant la dent. Cette accumulation bactérienne forme ce qu’on appelle la plaque dentaire (BIOFILM bactérien). Cette plaque dentaire apparaît comme un dépôt mou et blanchâtre à la surface des dents.             

Le symptôme principal des gingivites est le saignement des gencives provoqué par le brossage, et parfois même spontané. Une gencive saine ne saigne pas. Le saignement des gencives est le signe le plus objectif d’un problème de gingivite, inflammation le plus souvent, qui doit conduire le patient  à consulter son chirurgien dentiste/Parodontiste.                                 

D’autres signes existent… La gencive bordant la dent peut apparaître gonflées, et plus ou moins rouge… Cette inflammation peut chez certains patients s’étendre et atteindre les tissus plus profonds : la zone d’attache de la gencive à la dent, le ligament qui retient la dent dans l’os et l’os lui-même peuvent être détruit (Cas de la parodontite- lien vers l’onglet de la parodontite)

Comment traiter cette gingivite ?                                                                                                   

La gingivite est une inflammation réversible. Une hygiène bucco-dentaire adaptée permet de nettoyer la totalité de la plaque dentaire accumulée sur les dents et ainsi d’éliminer tous les produits bactériens irritants pour la gencive. Le chirurgien dentiste enseigne à son patient une technique de brossage adaptée à sa cavité buccale.                         

D’autres instruments d’hygiène sont nécessaires pour parfaire son brossage : fil dentaire, brossettes interdentaires, pour nettoyer les zones inaccessibles à la brosse à dent. Un bain de bouche peut aussi être utilisé, mais ne remplace en aucun cas le brossage mécanique. Un détartrage est souvent nécessaire. La plaque dentaire non éliminée se calcifie au bout de 48h au contact de la salive.

LA PARODONTITE:

La parodontite est une inflammation qui touche non seulement la gencive mais aussi le tissu osseux sous- jacent. L’inflammation touchant l’os se traduit par une résorption de celui-ci, qui en absence de traitement, aboutit à un déchaussement des dents voire à une perte définitive de la dent, dans le pire des cas.                                                                                                     

La parodontite débute par une gingivite qui se traduit surtout par un saignement de la gencive. Pour certains patients, l’inflammation reste limitée à la gencive. Pour d’autres, une progression de l’inflammation vers le tissu osseux va provoquer une résorption de l’os et faire apparaître une parodontite.                                                                                                                             

Le premier stade d’une parodontite est une gingivite où le saignement spontané ou provoqué est le symptôme majeur. Quand la maladie évolue vers une parodontite, d’autres signes cliniques apparaissent : des bourrages alimentaires entre les dents, des mobilités et des migrations dentaires, des voussures de la gencive (abcès de la gencive) sont autant de facteurs qui évoquent la présence d’une parodontite et doivent alerter le patient.                         

Une consultation chez le chirurgien dentiste s’impose pour affirmer le diagnostic et traiter la maladie. Du fait de la perte osseuse, un espace vide se crée entre la dent et la gencive, espace qui ne reste pas vide longtemps et qui est rapidement colonisé par les bactéries. Des bactéries plus virulentes apparaissent donc et augmentent la destruction osseuse.                                    Le traitement des parodontites se déroule en plusieurs étapes:

1) Une hygiène bucco-dentaire adaptée aux besoins du patient est enseignée = il est absolument nécessaire que le patient maîtrise parfaitement son brossage pour que le traitement puisse aboutir. En effet, l’inflammation ne pourra disparaître que si les bactéries sont éliminées, car elles sont responsables du déclenchement des gingivites et des parodontites.

2) Un détartrage complet de la bouche est ensuite réalisé où le tartre supra-gingival est enlevé.

3) Le tartre, chez un sujet sans maladie parodontale, se situe au-dessus de la gencive. Chez un patient avec une parodontite, le tartre s’accroche non seulement au-dessus de la gencive mais aussi sous la gencive, dans la zone où le tissu osseux est détruit. Dans ce cas, le praticien réalise en plus du détartrage, un surfaçage qui vise à éliminer le tartre sous gingival et les bactéries accrochées à la racine, mise à nue du fait de l’os perdu.

4) Si ce traitement n’est pas suffisant pour retrouver une gencive saine, des traitements chirurgicaux sont à envisager. . 

LA RÉCESSION GINGIVALE (OU PARODONTALE) :

La récession parodontale est une rétraction des gencives aboutissant à l’exposition de la racine dentaire en bouche.                                                                                                                        ]

Le patient présente un ou plusieurs des 4 signes suivants:

1-Aspect inesthétique au cours du sourire ou au cours de l’élocution

2-Crainte de perdre les dents

3-Hypersensibilite Radiculaire provoquée par des stimuli thermiques (Froid ou Chaud) ou même par un simple contact 

4-Sensibilité/ Douleur Gingivale au brossage ou à la mastication

Il peut s’agir d’une récession associée à la parodontite (dans ce cas elle intéresse les papilles) ou chez un patient avec une bonne hygiène (le plus souvent d’origine traumatique) avec une gencive fine.

La Conduite à Tenir doit prendre en compte les motivations du patient, de l’étiopathogénie et de l’évolutivité  de la lésion.

1.Surveillance de la lésion: Si pas de problème esthétique ou hypersensibilité, on peut indiquer au patient une méthode de brossage atraumatique avec une brosse à dents souple.

2.Stabilisation de la lésion:  Dans le cas d’une récession évolutive, on peut réaliser une greffe gingivale pour arrêter son évolution

3.Prévention de la lésion:  c’est-à-dire pour prévenir l’apparition des récessions surtout avant un traitement orthodontique 

4.Recouvrement de la récession: par les différentes chirurgies muco-gingivales, dans le cas où le patient ressent une gêne esthétique ou en présence d’un problème d’hypersensibilité dentaire

Written by:
Emma Churchill
Year:
2020
Category:
Prevention, Treatment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *